Nous avons découvert Samy Thiébault à l'occasion de la sortie de son nouvel album Rebirth, son sixième déjà, et de voir qu'Avishai Cohen l'avait rejoint pour plusieurs titres nous a fortement décidé à nous y pencher.

Nous n'avons pas été déçu, tant la puissance et le lyrisme du saxophone de Samy Thiébault impressionnent. Il joue en ténor ou soprano, avec l'un des meilleurs sons que nous n'ayons jamais entendus. Tout au long de Rebirth, Samy Tthiébault nous donne pas mal de pistes sur son background. Son maître s'appelle John Coltrane, visiblement. Il a retenu de sa culture marocaine des airs mystiques que l'on retrouve sur sur le titre Raqsat Fès. Il a étudié les compositeurs classiques comme Ravel et Moussorgski dont il adapte Tableaux d'Une Exposition, il a voyagé en Asie, et il aime s'entourer, car son quartet joue avec lui depuis des lustres, ce qui donne cette sonorité soudée, et qui lui permet d'improviser avec bonheur tout au long de cet album à la technique folle, mais dont le propos est de faire rêver, d'ensorceler. Pari réussi !

Rebirth sort le 30 septembre chez Gaya Music. Samy Thiébault sera concert les 10/11/12 novembre au Duc Des Lombards et le 31 janvier au Café de la Danse. Toutes les dates sur son site internet : http://www.samythiebault.com/