The Volunteered Slaves fait fort avec ce troisième album Ripcord de racines jazz matinées de son electro et hip hop. Une merveille !

The Volunteered Slaves a déjà mis en ligne le premier extrait solaire et afriain : Kahina.

Voilà un collectif qui se place délibérément au dessus de la mêlée, tant au niveau jeu qu'inspiration. Ils jouent ensemble depuis quinze ans et rode leur formule qui amalgame toutes les influences des musiques noires et blanches pour un résultat puissant.

Le saxophoniste Olivier Temime, le percussionniste Arnold Moueza, le pianiste Emmanuel Duprey, le bassiste Akim Bournane et le batteur Julien Charlet ont invité dans cette nouvelle aventure l'organiste Emmanuel Bex, le guitariste Hervé Samb, le contrebassiste Géraud Portal et le saxophoniste ténor Stepan Moutot. Mais aussi, grande nouveauté, des voix, avec 4 jeunes chanteuses Hip-Hop (Indy Eka, Mafé, Kiala Ogawa et Raphaela Cupidin) et le slameur Allonymous.

Autant dire que cela fait du monde et donne une incroyable épaisseur à ce disque qui virevolte du jazz à la pop avec des reprises folles : « Us and them » des Pink Floyd, « God only knows » des Beach Boys ou encore « Video Killed the Radio Star » des Buggles.

Voici le clip de Kahina, des Volunteered Slaves !

Ensemble ils tissent des plages instrumentales accrocheuses tantôt planantes tantôt dansantes, sur lesquelles les b-girls Indy Eka (d'origine camerounaise), Mafé (native à Montréal), Kiala Ogawa (de mère japonaise et de père d'origine angolaise), Raphaëla Cupidin (danseuse de jazz et de classique) et le poète de Chicago Allonymous, viennent déposer leurs flows ensorceleurs et réalistes.

The Volunteered Slaves Nouvel album Ripcord

Sortie le 14/04 chez Cristal Groupe / Pias

En concert le 11 mai au Café de la Danse

Facebook